adouceur d'eau

Comment bien choisir son adoucisseur d’eau ?

Les installations sanitaires sont souvent assujetties à des corrosions ou des calcaires lorsque la qualité de l’eau n’est pas surveillée de près. Si elle est beaucoup trop douce alors elle risque de ronger les canalisations, en revanche si l’eau est trop forte, elle va envahir les tuyaux de calcaire. Ainsi pour régler ce dilemme, il est indispensable d’utiliser un adoucisseur d’eau. Cependant pour assurer un travail optimal, il faut penser à bien choisir son adoucisseur d’eau d’où la présence de ce guide.

Que faut-il prendre en compte?

Avant de s’engouffrer dans l’achat d’un adoucisseur, il faut d’abord prendre en considération la dureté de l’eau. Pour ce faire, il va falloir mesurer le titre Hydrométrique de cette dernière en se munissant de quelques kits de mesure ou en faisant appel à un expert. Si le TH de l’eau est inférieur à 20° F alors l’usage d’un adoucisseur ne sera pas indispensable. Par conséquent, si la dureté de l’eau est supérieure à ce barème alors il est indispensable de l’adoucir. Pour régler ce genre de dilemme, il faudra utiliser un adoucisseur avec sel. En revanche, si la dureté de l’eau est parfaite, mais qu’elle dépose des calcaires au niveau des canalisations alors le mieux c’est d’opter pour un adoucisseur avec sel.

Quels sont les objectifs des adoucisseurs?

Dans le premier cas, l’adoucisseur a pour fonction de corriger la dureté de l’eau de façon à ce qu’elle ne ronge pas les canalisations. En ce qui concerne l’adoucisseur sans sel, elle assure l’élimination des dépôts de calcaire, de calcium et de magnésium dans les conduits. D’un point de vue scientifique, il faut choisir un adoucisseur sans sel qui a la capacité de changer le calcium et le magnésium de l’eau en sodium qui est une composition anodine. En ce sens, il ne faut sélectionner que ceux qui sont équipés d’une résine. Cette dernière a pour vocation de produire du sodium lors du passage de l’eau et d’entamer l’échange automatiquement.

Comment bien choisir l’adoucisseur?

Ainsi le choix de son adoucisseur doit se faire dans un premier temps en fonction de ses besoins, c’est-à-dire s’il s’agisse du simple fait de vouloir adoucir l’eau ou d’éliminer les calcaires. Ensuite, il est indispensable de vérifier la puissance de la résine qui est l’élément fondamental pour éradiquer le dépôt de calcium et de magnésium au niveau des systèmes de canalisations. Par ailleurs, il faut aussi prendre en considération le mode de régénération de cette dernière. En effet lors de l’échange, elle absorbe tout le calcaire projeté par l’eau, mais lorsqu’elle est saturée, cet équipement ne pourra plus produire du sodium. Ainsi, il faut la régénérer. Cette capacité de régénération est aussi à observer de près lors de l’achat d’un adoucisseur. En d’autres mots, il doit s’agir d’une résine réutilisable. Cette dernière doit être aussi équipée d’une bonne saumure. C’est cette partie qui assure le nettoyage de la résine lorsqu’elle est saturée. À défaut de cette dernière, l’équipement ne sera plus d’aucune utilité. Ainsi, il est préférable de bien questionner les revendeurs sur ces points indispensables pour ne pas avoir de mauvaise surprise.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *